Investir au maroc

Depuis son arrivée au trône, le Roi Mohamed V a manifesté sa volonté de faire du Maroc une destination de choix en termes d’investissement Maroc. Cette volonté s’est concrétisée d’abord par une réforme du champ constitutionnel visant la création d’un environnement favorable aux affaires à travers le développement des garanties nécessaires à l’attraction des professionnels ambitionnant d’investir au Maroc.

Sur le plan politique, durant ces dernières années, le printemps arabe a démasqué la fragilité des bases politiques dans la plupart des pays arabes incitant les investisseurs à remettre en question leurs plans d’investissement dans des pays à risque. Le Maroc, quant à lui, en a profité pour mettre en évidence sa stabilité politique axée sur les liens de loyauté et d’affection qui lient le peuple marocain avec la famille royale. A cet effet, l’institution monarchique représente un gage de sécurité et de garantie aux professionnels et institutions désirant investir au Maroc.

Dans cette philosophie, le Maroc a conclu plusieurs accords de libre échange avec les zones les plus considérables sur le plan économique. Ceci dit, le pays offre aujourd’hui à travers l’investissement Maroc l’accès à un marché de plus d’un milliard de consommateurs grâce notamment aux accords de libre échange avec l’union européenne; avec les Etats unis d’Amérique, à vocation économique et commerciale qui englobe le commerce des produits agricoles, de la pêche, des produits industriels (textiles et vêtements) et des services (services financiers et de télécommunications) ainsi que les marchés publics. Il porte également sur les aspects liés à la protection de la propriété intellectuelle, à l’environnement et au travail ouvrant ainsi les portes devant les entreprises américaines pour l’investissement au Maroc; avec l’association européenne pour le libre-échange (AELE); avec la Turquie; avec les pays membres de la Ligue arabe sauf l'Algérie, Djibouti, les Comores et la Mauritanie; et avec les pays arabes méditerranéens en l’occurrence l’Egypte, la Jordanie en application de la déclaration d’Agadir signée le 8 mai 2001. Cet accord a pour objectif la création d’une zone de libre-échange quadripartite, qui soit en même temps ouverte à tous les pays arabes méditerranéens. Il prévoit une exonération totale des droits de douanes dès la date d’entrée en vigueur en 2005 pour tous les produits industriels et agricoles à l’exception de certains produits exclus pour des raisons sécuritaires ou liées à la santé et à l’environnement.

Ces accords donnent, à travers l’investissement Maroc, l’accès à un marché très important de dizaines de millions de consommateurs.

Adhérant à cette vision visant l’encouragement de l’investissement au Maroc à travers la facilitation des procédures de mise en place d’un projet, nous avons fait le choix de nous positionner sur l’accompagnement des porteurs de projet durant toutes les étapes de la création entreprise au Maroc, domiciliation société à Casablanca, à Marrakech et à Rabat ainsi que le conseil juridique et fiscal. Forts de notre ancienneté et de nos équipes de conseillers en expertise comptable, juridique et fiscale, nous avons développé des offres compétitives garantissant la pérennité des projets de nos partenaires.