Le Maroc : le carrefour des investisseurs

15 mar, 2012Economie

Le Maroc, considéré comme une région d’importance majeure, vu son positionnement stratégique entre l’Europe et l’Afrique, il profite aussi de son statut privilégié avec la communauté européenne et Américaine et offre un cadre de vie accueillant en plus des opportunités d‘investissement très attractives.

Face à la conjoncture mondiale, le Maroc s’en est sorti renforcé comme en témoigne les derniers avis des agences de notations internationales.

Grace à son engagement déterminé dans un processus de modernisation de la société ainsi que sa démocratisation, le Maroc a obtenu des performances non négligeable en termes de croissance, d’emploi et de fiances publiques.

En 10 ans, le Maroc a multiplié par 2,5 son PIB, maîtrisé l’inflation, réduit son déficit public, et diminué de manière significative son taux de chômage, de pauvreté et d’analphabétisme.

Toutes ces réalisations sont le fruit du travail dévoué de toutes les instances du pays qui évoluent dans un cadre de démocratie libérale stable conformément aux hautes orientations royales.

Selon la déclaration du ministre de l’Economie et des finances, Salaheddine Mezouar lors d’une conférence intitulée « A la rencontre de l’économie marocaine » initiée jeudi 26 mai à New York : « Nous sommes une économie émergente avec des fondamentaux solides, des partenaires multiples aussi bien en Afrique, en Europe qu’en Amérique qui font du Maroc un « hub régional » et un marché d’avenir pour les investisseurs ».

De ce fait, et pour favoriser l’accueil des investisseurs étrangers, des réformes économiques, sociales et juridiques sont mises en œuvre dont principalement :

  • Des mesures fiscales incitatives complètent l’arsenal économique et permettent le développement d’activités professionnelles à coûts très compétitifs.
  • Les procédures d’installation ont été uniformisées, simplifiées et rendues plus efficaces grâce, notamment, au Centres Régionaux d’Investissement (CRI)
  • Les investissements étrangers réalisés au Maroc bénéficient du régime de convertibilité.
  • La réglementation des changes, un régime garantit l’entière liberté pour la réalisation des opérations d’investissement au Maroc, le transfert des revenus produits par ces investissements et le retransfert du produit de liquidation ou de cession des investissements.

Pratiquement tous les secteurs sont libres et ouverts aux investisseurs étrangers à l’exception :

  • Les secteurs du phosphate, la distribution d’alcool éthylique, la gestion des déchets nucléaires, la distribution en gros de fruits, légumes, halls de poissons et les abattoirs, la production de l’eau et de l’électricité, les services postaux, la distribution des Tabacs (monopole privé la Régie des Tabacs, démonopolisé en 2010).

En plus des arguments cités préalablement, nos équipes ainsi que nos experts sont capables de vous accompagner et définir votre stratégie d’implantation au Maroc à partir des analyses et des études de marché que se soit pour la création d’une entité locale ou la gestion du bon fonctionnement d’une filiale.

Nous avons créée pour vous le pack Gold, à consulter sans modération.

EconomieInvestir au MarocMaroc